Opérations de change

Cette page est soutenue par Talan Finance, conseil, maîtrise d'ouvrage et ingénierie logicielle au coeur des marchés financiers.

Les opérations de change

Ce sont toutes les opérations impliquant un échange de 2 devises. Le marché mondial des changes est extrêmement actif : la demande induite par l'activité des entreprises importatrices ou exportatrices y est relayée et amplifiée par la spéculation. C'est un marché de gré à gré, animé par les banques et les brokers.

Le change comptant

Le change comptant ou change « spot » consiste à échanger 2 devises, à un cours négocié, 2 jours ouvrés après la date de négociation. Cette date est appelée la date « spot ».

Les caractéristiques principales d'une opération de change comptant sont:

  • La devise principale
  • Le sens: achat ou vente
  • La devise secondaire, ou devise "prix": devise vendue s'il s'agit d'un achat, devise achetée s'il s'agit d'une vente.
  • La date de négociation ou "trade date"
  • La date de valeur ou "spot date": généralement égale à la date de négociation + 2 jours ouvrés. Remarque : un contrat de change au comptant a une durée de vie nulle ; il n'y a pas de « date de fin ».
  • Le montant négocié, exprimé dans la devise principale
  • Le cours négocié
  • Le montant dans la devise secondaire, calculé à partir du montant principal et du cours

Les caractéristiques communes à toutes les opérations de marché:

  • Le portefeuille de négociation ou "book", éventuellement l'identité du trader
  • La contrepartie
  • Eventuellement l'intermédiaire, ou "broker", par qui la négociation a été faite
  • Les instructions de règlement : identification des correspondants (celui de la banque et celui de la contrepartie) chez qui les devises doivent être livrées / reçues.

L'exemple ci-dessous illustre l'échange de flux espèces dans le cas d'un achat de 1 million d'Euros contre dollar

Opération de change : change comptant

Les cours

Les participants au marché cotent toujours les devises sous forme d'un intervalle de prix : le plus bas étant celui auquel le trader est prêt à acheter : c'est le cours acheteur ou « bid », et le plus haut celui auquel il est prêt à vendre : cours vendeur ou « ask ». La différence porte le plus souvent sur les « points », qui désignent les 3 ème et 4 ème chiffres après la virgule ; la « figure » quant à elle désigne le 2 ème chiffre après la virgule. Enfin il faut savoir qu'un cours Dev1 / Dev2 signifie « une unité de Dev1 = le cours en Dev2. Dev1 est donc la devise négociée, Dev2 la devise « prix ».

Par exemple une cotation EUR / USD = 1.0210/40 signifie que le trader achète un Euro pour 1.0210 USD et vend contre 1.0240 USD.

Le mode d'expression du cours est une convention liée au niveau de « priorité » des devises les unes par rapport aux autres. La devise cote « au certain » quand le mode d'expression du cours revient à définir la valeur d'une unité de cette devise. L'Euro cote au certain contre toutes les autres devises. Le Dollar US cote au certain contre toutes les autres devises… sauf l'Euro.

Les cours croisés

Les cours diffusés sur le marché correspondent aux transactions les plus répandues : tous les jours des cours de l'Euro ou du Dollar contre toutes les autres devises sont affichés en permanence. Pour les couples de devises qui ne sont pas habituellement cotés sur le marché, on passe par l'intermédiaire de l'une de ces 2 devises, afin d'établir un cours croisé ou « cross ».

Par exemple pour coter le couple JPY / CHF, le trader utilisera les cours USD / JPY et USD / CHF. Le cours JPY / CHF = (USD / CHF) / (USD / JPY).

Le change à terme

Le change à terme est un échange de 2 devises à une date (la date de valeur) et un cours (cours à terme) négociés. Ce type de contrat permet de fixer à l 'avance un cours entre 2 devises, et donc de se couvrir contre le risque de change

Les caractéristiques d'une opération de change à terme se définissent par rapport à un cours "spot" (cours utilisé pour le change au comptant) de référence pour les opérations du jour. La différence entre le cours spot et le cours à terme s'appelle les "points de terme". Quand le cours à terme est supérieur au cours comptant on parle de « report ». Quand le cours à terme est inférieur au cours comptant on parle de « déport ». Mais comment détermine-t-on le cours à terme ?

Calcul du cours à terme

Les cours à terme ne sont pas cotés en tant que tels sur le marché. Par contre pour chaque devise on connaît les taux de prêts / emprunts sur les différentes échéances. Ce sont ces taux qui vont servir à calculer les cours à terme.

Du point de vue du trader qui cote l'opération, le change à terme revient à combiner 3 opérations :

  • Un change « spot » de même sens que l'opération à terme
  • Un prêt de la devise achetée sur la même durée que l'opération à terme (le flux de remboursement du prêt, une entrée de fonds, coïncide avec l'achat à terme)
  • Un emprunt de la devise vendue (le flux de remboursement coîncidant avec la vente à terme).

Le graphique suivant illustre le raisonnement dans le cas d'un achat à terme de la devise D1 contre D2. Attention les flux en pointillé sont fictifs et ne sont là que pour étayer le raisonnement, seuls les flux à Value Date sont réels.

Opération de change : change à terme

Supposons que le trader qui cote l'opération travaille sur les prix suivants :

  • Cours spot D1/D2 : S12 / S21 (qui signifie que le trader achète à S12 et vend à S21 )
  • Taux D1 : t1e / t1p (qui signifie que le trader prête la devise D1, sur la période considérée, à t1p , et emprunte à t1e )
  • Taux D2 : t2e / t2p

Et qu'il doive coter un achat à terme d'un montant M1 de la devise D1.

Pour que le remboursement du prêt fictif de la devise D1 corresponde à ce montant, il faudrait qu'il prête aujourd'hui le montant M'1  tel que :

M 1 = M'1 + M'1 * t1p * N / 36000 = M'1 (1 + t1p * N / 36000)

Où N est la durée du prêt, en nombre de jours.

De même, le montant M2 payé à terme, correspond à un montant emprunté M'2 aujourd'hui tel que :

M2 = M'2 + M'2 * t2e * N / 36000 = M'2 (1 + t2e * N / 36000)

et le cours à terme recherché est tel que :

T12 = M1 / M2 = (M'1 (1 + t1p * N / 36000)) / (M'2 (1 + t2e * N / 36000))

Or on sait que le cours spot S12 est tel que:

S12 = M'1 / M'2

Donc !!

T12 = S12 ( 1 + t2e * N / 36000) / (1 + t1p * N / 36000)

  • S12 est le cours de l'achat spot
  • t2e est le taux de l'emprunt de la devise prix
  • t1p est le taux du prêt de la devise négociée

Et réciproquement pour une vente à terme:

T21 = S21 ( 1 + t2p * N / 36000) / (1 + t1e * N / 36000)

  • S21 est le cours de la vente spot
  • t2p est le taux du prêt de la devise prix
  • t1e est le taux de l'emprunt de la devise négociée

C'est un peu compliqué mais une fois qu'on a entré la formule dans une feuille Excel on n'y pense plus !

Ceci signifie que le cours à terme, contrairement à ce que l'on pourrait croire, n'est pas une anticipation de ce que sera le cours spot dans le futur. Il repose toutefois bien sur une évaluation de la valeur des devises, via les taux de marché.

On constate également que le report ou déport, définis plus haut, dépendent du niveau des taux d'intérêt des devises : si les taux de la devise prix sont supérieurs aux taux de la devise négociée, le cours à terme sera supérieur au cours spot (report) ; si les taux de la devise prix sont inférieurs aux taux de la devise négociée, le cours à terme sera inférieur au cours spot (déport).

Remarques :

  • Ce calcul est valable uniquement pour des durées inférieures à un an. Pour des durées supérieures, le mode de calcul des intérêts pour les prêts / emprunts se complique, mais le raisonnement reste le même !
  • De plus, on a supposé que pour les 2 devises, le mode de calcul des intérêts était « Exact / 360 », c'est-à-dire que le nombre de jours de l'année est fixé conventionnellement à 360, et que l'on applique le nombre de jours exact de la période. D'autres modes de calcul existent en fonction des devises.

Caractéristiques d'un change à terme

Les caractéristiques d'une opération de change à terme sont donc:

  • La devise principale
  • Le sens (achat ou vente) par rapport à la devise principale
  • La devise secondaire (devise vendue pour un achat, devise achetée pour une vente de la devise principale)
  • Le cours "spot"
  • Les points de terme: le cours à terme = cours spot + points de terme
  • La date de négociation
  • La date de valeur: date à laquelle les devises seront effectivement échangées

Les caractéristiques communes à toutes les opérations de marché:

  • Le portefeuille de négociation ou "book", éventuellement l'identité du trader
  • La contrepartie
  • Eventuellement l'intermédiaire de négociation ou "broker"
  • Les instructions de règlement : identification des correspondants (celui de la banque et celui de la contrepartie) chez qui les devises doivent être livrées / reçues.

Le swap de change

Un swap consiste en une double opération de change: un change (ou « jambe » ) comptant exécuté dès la mise en place du contrat, à la date spot, et un change à terme, exécuté à une date négociée. La différence entre le cours comptant et le cours à terme est désignée par l'expression « points de swap ».

Le swap de change permet de se procurer immédiatement des devises, puis de les revendre à un cours négocié lors de la mise en place du contrat, à l'échéance du swap. Par exemple un client qui dispose de liquidités en Euro, et souhaite les placer en bons d'Etat américains, sur 3 mois, achète aujourd'hui des dollars, pour financer cet achat, puis les revend à l'échéance à un cours connu.

Remarque : par rapport à un change à terme, les flux d'espèces échangés reviennent à ce que cette fois le trader prête réellement la devise achetée à terme, et emprunte réellement la devise vendue. Le cours à terme se calcule donc de la même manière.

Les caractéristiques d'un swap de change sont:

La jambe "aller" a les caractéristiques d'un change au comptant:

  • Devise principale
  • Sens: achat ou vente
  • Devise secondaire
  • Montant dans la devise principale
  • Cours spot
  • La date de valeur = date de négociation + 2 jours ouvrés

La jambe "retour" a les caractéristiques d'un change à terme, qui se déduisent de l'opération de spot:

  • La devise achetée est la devise vendue de la jambe aller
  • La devise vendue est la devise achetée de la jambe aller
  • Le montant exprimé dans la devise principale est identique
  • La date de valeur est la date à laquelle l'échange inverse se fera
  • Le cours est le cours spot + les points de swap

Traitement d'une opération de change, « front to back »

La négociation

Le marché des changes est un marché de gré à gré, animé par les banques et par les brokers. Des plate-formes de négociation électroniques telles que Reuters Dealing ou EBS (Electronic Broking Service) sont couramment utilisées. Ces plate-formes peuvent permettre de négocier sur un mode conversationnel : les traders s'appellent, « chattent » littéralement, puis valident leurs deals. Ou alors elles apparient automatiquement les propositions saisies par les participants : dans ce cas c'est le système qui crée les deals, et les contreparties ne se connaissent qu'une fois la négociation terminée.

La tenue de position

Le système Front – Office enregistre les deals en temps réel. Les deals négociés par téléphone sont saisis par le trader, les deals effectués dans les plate-formes électroniques sont transmis automatiquement.

Le système de tenue de position offre les fonctionnalités basiques suivantes, qui constituent le minimum requis :

  • Pricing (valorisation pre-trade basée sur la logique vue précédemment)
  • Enregistrement manuel ou automatique des deals
  • Validation des deals
  • Contrôle des risques : risque de contrepartie, risque de marché (contrôles de limites)
  • Mise à jour des positions en temps réel
  • Calcul du P&L (résultat) en temps réel
  • Possibilité de générer automatiquement des deals :
    • Deals de couverture,
    • Deals internes (entre un desk de vente et un desk de trading par exemple),
    • Split : génération de 2 deals en passant par une devise tierce (méthode des cours croisés décrite plus haut)
    • Break-up : éclater une position achetée ou vendue globalement en plusieurs deals (permet de générer plusieurs deals clients à partir d'un deal négocié avec un broker)
  • Transmission du « ticket » validé au Back Office

Le Back Office

Le système Back – Office a pour fonction de matérialiser les opérations négociées par le trader:

  • Vis-à-vis des contreparties :
    • Emission des confirmations : les opérations de change sont confirmées par des messages SWIFT MT300
    • Rapprochement des confirmations : étant donné les volumes considérables d'opérations négociées, les back-offices se dotent de systèmes de rapprochement automatiques entre les confirmations émises et les confirmations reçues. Cela permet de détecter les erreurs ou les incompréhensions avant de déclencher les paiements.
    • Emission des paiements : génération d'un ordre de paiement (MT202) pour le correspondant dans la devise payée, d'un préavis d'entrée de fonds (MT210) pour le correspondant dans la devise reçue. Si la contrepartie est interne (client, deal entre 2 desks), les paiements se font via la comptabilité (débit / crédit en compte).

    Le graphique ci-dessous illustre les flux d'information entre 2 banques et leurs correspondants dans le cas où la Banque A vend la Devise 1 contre la Devise 2 à la Banque B:

    Opération de change - Back-Office

     

  • Vis-à-vis de l'établissement :
    • Enregistrement comptable des opérations :
      • les deals de change sont enregistrés en hors–bilan (comptabilité d'engagement) pendant la période qui sépare la date de négociation de la date de valeur, puis à la date de valeur atteinte, la comptabilité de hors bilan est extournée et les opérations sont enregistrées au bilan de la banque.
      • D'autre part les opérations de change alimentent des comptes qui ne sont pas libellés dans la devise de tenue du bilan de la banque. Les positions détenues alimentent des comptes de position de change, dont la réévaluation quotidienne enregistre le risque de change encouru par la banque.

Ailleurs sur le Web

Pour aller plus loin: